Jane Keith

Jane Keith

Jane Keith habite à Picadilly, au Nouveau‑Brunswick, juste à l’extérieur de Sussex, avec son mari, Greg. Jane a trois enfants, tous des étudiants de dernière année du programme d’immersion précoce en français (IPF) au Nouveau‑Brunswick. L’un de ses fils a enseigné le programme français post‑intensif à l’école intermédiaire à Sussex et sa fille enseigne l’immersion précoce en français aux élèves de première année à l’École Olds Elementary School à Olds, en Alberta.

Mme Keith est devenue une supportrice de CPF lorsque son fils aîné a commencé l’IPF en première année. Un jour, une brochure de CPF est arrivée à la maison en provenance de l’école offrant du soutien pour les parents et les élèves dans les programmes de français langue seconde. Mme Keith a fait du bénévolat auprès de la section locale de Sussex pendant sept ans, premièrement à titre de présidente des membres puis de trésorière. Ella a accepté le poste de coordonnatrice du bureau du N.-B. de CPF en 1994 et a travaillé passionnément et inlassablement avec les sections locales de CPF dans l’ensemble du Nouveau‑Brunswick et avec le conseil d’administration du N.-B. de CPF. Puis, en 1999, Mme Keith a accepté le poste de directrice générale du N.-B. de CPF et a travaillé dans ce poste jusqu’en 2008, où elle a laissé le CPF N.-B. à titre d’employé pour relever de nouveaux défis et vivre de nouvelles expériences dans le secteur financier au sein de la société démarrée par son mari en 1985.

L’enseignement du français langue seconde est plus qu’un intérêt temporaire pour Mme Keith, c’est sa passion. Au fil des ans, elle a donné bon nombre de ses heures pour s’assurer que chaque enfant a l’occasion d’apprendre le français comme langue seconde.

Pendant son mandat, Mme Keith a travaillé à la promotion et a aidé à établir des programmes de FLS de qualité (français de base et immersion en français) pour les étudiants au Nouveau‑Brunswick. Son message était clair et fort : « Chaque enfant qui peut apprendre une langue peut en apprendre une deuxième, une troisième ou une quatrième lorsqu’on lui donne la chance et le soutien dont il a besoin. »

Mme Keith croit que chaque personne a un talent unique et la capacité de redonner à sa collectivité. Elle est actuellement membre de la chambre du commerce de Sussex et District, sert à titre de membre du conseil et de trésorière pour la division de Scouts Canada de sa collectivité et est la présidente du Conseil d’administration de la maison de transition Sussex Vale Transition House, un refuge pour les femmes et les enfants aux prises avec de la violence conjugale. Mme Keith et son mari ont récemment commencé un club de bienfaisance dans leur collectivité pour organiser le travail des bénévoles qui consiste à distribuer de la nourriture, des vêtements et de l’argent pour l’électricité et le transport pour les moins privilégiés. Mme Keith a précédemment siégé au Conseil d’administration national de CPF pendant deux ans. Elle fait don de son temps et de son argent à de nombreuses organisations à but non lucratif. Elle apprécie à quel point la majorité des gens et les organismes à but non lucratif contribuent à la société canadienne chaque année et elle croit fermement à la collaboration, à la communication, à la transparence, à l’intégrité et au travail d’équipe.

Mme Keith et son mari sont des entrepreneurs et ils exploitent leur propre entreprise d’assurances, d’investissement et de planification de la retraite. Mme Keith est titulaire d’une licence en assurance vie, en santé et en invalidité ainsi qu’en investissement. Elle possède de l’expertise en affaire, des habiletés en finances, en gestion et en planification. Elle aime aider les personnes, les familles et les entreprises à planifier leur avenir financier. Elle a été récipiendaire 2010 Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick pour sa promotion de la compréhension et de l’harmonie entre les francophones et les anglophones au Nouveau-Brunswick.