Canadian Parents for French dénonce les coupures des services en français en Ontario

Home/Quoi de Neuf?/Canadian Parents for French dénonce les coupures des services en français en Ontario

Canadian Parents for French dénonce les coupures des services en français en Ontario

Ottawa, ON – Le 26 novembre 2018 – Le réseau Canadian Parents for French dans l’ensemble du Canada condamne la décision du gouvernement conservateur de l’Ontario visant l’abolition du Commissariat aux services en français et l’annulation des plans de créer une nouvelle université de langue française.

« Le commissaire aux services en français, François Boileau, a servi tous les Ontariens, en informant et en instruisant les anglophones sur les droits linguistiques de la communauté linguistique en situation minoritaire, tout en veillant à ce que les détenteurs de droits linguistiques soient protégés. Son leadership a été exemplaire en rapprochant les groupes linguistiques, en augmentant la compréhension de l’importance du principe de la dualité linguistique pour le Canada », a affirmé Nancy McKeraghan, présidente nationale de CPF.

« Aujourd’hui, nous nous tenons solidaires de tous les Franco-Ontariens et de nos organisations partenaires francophones en demandant au gouvernement Ford de réexaminer ces coupures qui auront des conséquences importantes sur la communauté de langue minoritaire francophone », a conclu Mme McKeraghan.

CPF National fait remarquer que pendant la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, Doug Ford avait promis d’appuyer la création d’une université de langue française en Ontario, une promesse qu’a renouvelée son parti au cours des récentes élections provinciales. La province a maintenant annulé les plans de créer une nouvelle université de langue française.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Clémence Charruyer
Coordonnatrice nationale CPF, Communication, médias numériques et marketing
613-235-1481 x 222
ccharruyer@cpf.ca

Canadian Parents for French est un organisme national qui s’appuie sur la recherche et le volontariat, représentant 25 000 membres à travers le Canada et qui défend les opportunités d’apprendre et d’utiliser le français, pour tous ceux qui se sentent chez eux au Canada.

2018-11-26T11:37:58-05:00 novembre 26th, 2018|

WOULD YOU LIKE TO
ADVERTISE WITH US?

Learn More