CPF appuie les recommandations du commissaire enjoignant à se pencher sur l’offre d’enseignants qualifiés de FLS

//CPF appuie les recommandations du commissaire enjoignant à se pencher sur l’offre d’enseignants qualifiés de FLS

CPF appuie les recommandations du commissaire enjoignant à se pencher sur l’offre d’enseignants qualifiés de FLS

L’organisme national CANADIAN PARENTS FOR FRENCH a été heureux de collaborer avec le Commissariat aux langues officielles (CLO) à l’élaboration du rapport Accès aux possibilités, qui est publié aujourd’hui à Vancouver, en Colombie‑Britannique.

La sensibilisation accrue aux avantages cognitifs, culturels, économiques, sociaux et professionnels de l’apprentissage du français langue seconde (FLS) a contribué à la hausse du nombre d’inscriptions dans les programmes de FLS. Les parents canadiens escomptent que leurs enfants pourront participer pleinement à la vie publique et culturelle de notre pays bilingue.

CPF surveille depuis longtemps la lutte que mènent les autorités scolaires pour maintenir une offre suffisante d’enseignants qualifiés de FLS, afin de répondre à la demande sans cesse croissante en programmes d’immersion française, de français de base et de français intensif.

Dans le Plan d’action pour les langues officielles du gouvernement fédéral, Investir dans notre avenir 2018‑2023, il est indiqué qu’entre 2003 et 2013, il y a eu au Canada une augmentation de 52 % du nombre d’inscriptions en immersion française, bien que l’accès ne soit pas uniforme dans l’ensemble du pays. Un investissement de 31,29 millions de dollars a été consacré au recrutement et au maintien en poste d’enseignants aux fins des programmes d’immersion française et de français langue seconde.

CANADIAN PARENTS FOR FRENCH fait valoir les avantages d’une carrière dans l’enseignement du FLS. Comme l’a affirmé, Mme Wendy Carr, membre du conseil d’administration national: « Devenir un enseignant de français est une possibilité inouïe, mais ce n’est pas la seule pour les diplômés en immersion bilingue. Compte tenu des conclusions de l’étude selon lesquelles les diplômés de tous les programmes de français sont également attirés vers l’enseignement du français, encourageons donc les diplômés de tous les programmes de FLS à envisager cette possibilité de carrière captivante ».

Les recommandations du commissaire, qui visent à assurer la meilleure utilisation stratégique de ces fonds en établissant une stratégie nationale coordonnée et en soulignant le besoin de plus grands efforts de collaboration entre les provinces et les territoires en consultation avec les associations d’intervenants en FLS, les facultés d’éducation et les autorités scolaires, sont fondamentales.

CANADIAN PARENTS FOR FRENCH se réjouit de collaborer avec le CLO et les parties intéressées à la mise en œuvre de solutions à long terme viables pour maintenir en poste les enseignants de FLS et améliorer l’accès à des programmes de FLS de qualité, pour tous les étudiants canadiens, et invite le ministère du Patrimoine canadien et le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada à prévoir des mesures pour surveiller ces progrès, grâce à de futures ententes dans le cadre du Programme des langues officielles en enseignement.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Nicole Thibault, directrice nationale, Canadian Parents for French, à nthibault@cpf.ca. Canadian Parents for French est un réseau national de bénévoles qui valorise la langue française comme composante intégrale du Canada et qui se dévoue à la promotion et à la création d’occasions d’apprentissage du français.

2019-02-13T17:44:28-05:00février 13th, 2019|

WOULD YOU LIKE TO
ADVERTISE WITH US?

Learn More